Antoinette Fouque

Antoinette Fouque

Antoinette Fouque, de la cité phocéenne à la capitale

Antoinette Fouque (tumblr.com) est confrontée aux complications qu’une femme rencontre lorsqu’elle doit assumer ses rôles de femme et de maman tout en exerçant une profession quand elle donne naissance à sa fille en 1964. La cité phocéenne a vu naître cette grande militante en octobre 1936. Le père d’Antoinette Fouque est un militant syndicaliste.

L'engagement politique d'Antoinette Fouque

Antoinette Fouque lance l’Alliance des Femmes pour la Démocratie au moment des 200 ans de la révolution française. Au sein de la commission des droits de la femme à Strasbourg, elle assure la vice-présidence. Antoinette Fouque est députée au parlement de Strasbourg entre 1994 et 1999, elle s'était présentée sur la liste du Mouvement des Radicaux de Gauche.

Antoinette Fouque défend les femmes en luttes partout dans le monde

Antoinette Fouque fonde l’Observatoire de la Misogynie et le Collège de Féminologie. Selon la militante, la femme du soldat inconnu est encore plus inconnue que lui. C'est la phrase écrite sur une banderole qu'elle agite lors d'une manifestation du MLF à Paris. Tous les combats féministes ont été soutenus par Antoinette Fouque.

Du Mouvement de libération des femmes à l'AFD

Avec d’autres militantes, Antoinette Fouque enregistre le Mouvement de libération des femmes avec le statut d’une association, à la fin des années 70. Au début de la décennie 80, la grande militante s'installe aux Etats-Unis et s'éloigne du MLF. Le MLF, à cette époque sujet de luttes intestines, perd de l’influence. En 1989, à son retour du pays de l'Oncle Sam, Antoinette Fouque lance une nouvelle structure l'Alliance des femmes pour la démocratie.